Les compétences clés en courtage de connaissances L’importance du soutien à l’implantation et des compétences relationnelles

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Esther McSween-Cadieux
Saliha Ziam
Julie Lane

Résumé

Naviguant à l’interface de différents milieux afin de faciliter les interactions et fluidifier les communications, les personnes avec un rôle de courtage de connaissances sont considérées comme la force humaine derrière le transfert de connaissances. Le courtage s’appuie sur le postulat que le contact interpersonnel peut contribuer à favoriser le changement. Ce rôle d’intermédiaire est unique et surtout rempli de défis. Les compétences décrites comme étant importantes pour assumer cette fonction sont nombreuses. Bien que les connaissances et les habiletés techniques soient essentielles pour agir en courtage, la littérature montre que les compétences relationnelles peuvent souvent être déterminantes dans la réussite d’un processus de transfert de connaissances ou de soutien à l’implantation. Celles-ci réfèrent, entre autres, à la capacité de créer et maintenir un lien de confiance, d’être à l’écoute des besoins, de pouvoir fédérer des équipes et favoriser la collaboration ou de pouvoir gérer les conflits; ainsi qu’à l’authenticité, l’ouverture, le respect des valeurs d’équité et d’inclusion, l’empathie, la curiosité, la flexibilité et la confiance en soi. Cette présentation réalisée dans le cadre du 90e colloque de l’ACFAS visait à brosser un portrait de l’étendue des compétences clés en courtage de connaissances, de présenter les compétences spécifiques aux personnes courtières avec un rôle de soutien à l’implantation et d’aborder l’importance plus spécifique des compétences relationnelles.  

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Actes de colloque